L’éducation aux médias : une avenue intéressante pour contribuer au bien-être des jeunes

Plusieurs chercheurs et éducateurs se préoccupent des effets négatifs que peuvent avoir certains contenus médiatiques sur le développement et la santé des jeunes.  L’une des stratégies prônées par plusieurs experts dans le domaine est d’inclure dans les curriculums scolaires des activités d’éducation aux médias.

L’éducation aux médias c’est quoi?

Selon le Centre canadien d’éducation aux médias et de littératie numérique, Habilo Médias,  « Les enfants doivent développer leurs habiletés et compétences en littératie médiatique pour devenir des consommateurs de médias à la fois avisés et participatifs. Parmi ces compétences, notons une accessibilité minimale aux médias, la capacité d’analyser les médias par la pensée critique faisant appel à des concepts clés, de les évaluer après analyse et, pour finir, de créer soi-même un produit média. On parle d’éducation aux médias lorsqu’on fait référence à tout ce processus d’apprentissage des compétences en littératie médiatique ».

Écouter moins de télévision ou la regarder avec des yeux plus critiques?

Il existe deux grandes approches d’intervention en éducation aux médias. Celle qui vise à réduire l’exposition aux médias et celle qui est axée sur le développement de l’esprit critique (Bickham & Slaby, 2012).  Les programmes d’intervention s’inscrivant dans la première approche proposent notamment aux jeunes de documenter leur consommation médiatique (télévision, ordinateur, jeux vidéos) et de se fixer des objectifs pour la diminuer. Des groupes de pairs aidants sont souvent mis en place pour soutenir les jeunes dans l’atteinte de leurs objectifs.  Les évaluations d’un programme visant la réduction de l’exposition aux médias (Programme SMART) indiquent que les jeunes exposés à l’intervention, comparativement à ceux qui ne l’ont pas été, manifestent moins de conduites agressives envers leurs pairs.

La seconde approche d’intervention vise quant à elle  à développer le sens critique des jeunes vis-à-vis des contenus médiatiques diffusés (contenus publicitaires ou de divertissement).  Pour ce faire, on propose aux jeunes des activités dans lesquelles ils sont appelés à analyser des contenus médiatiques selon des critères précis : identifier l’intention des messages, la rigueur de la source d’information et s’ils représentent bien la réalité (ex : sont-ce des stéréotypes ou pas ?).  Certains programmes s’inscrivant dans cette approche incluent aussi des activités dans lesquelles les jeunes doivent créer des contenus médiatiques, tels que des messages de promotion de la santé ou de promotion des conduites pacifiques, en respectant certains critères de qualité.  L’intervention  est généralement plus efficace lorsqu’elle inclut une dimension de création médiatique (Bickham & Slaby, 2012).

L’évaluation du Programme Media Power Youth indique que cette approche d’intervention s’avère efficace auprès des jeunes d’âge scolaire.  Ceux qui ont participé à l’intervention sont plus habiles que leurs pairs qui n’y ont pas participé pour analyser de manière critique  des contenus médiatiques.  Ils sont notamment plus habiles pour identifier des messages négatifs pour la santé, des représentations stéréotypées ou erronées de la réalité  et pour détecter les tactiques adoptées par les publicitaires qui les ciblent directement. Ils sont également moins enclins à vouloir acheter des produits néfastes pour la santé qu’on cherche à leur vendre.

Il semble donc que les deux approches d’intervention en éducation aux médias présentent une certaine efficacité auprès des jeunes et soient complémentaires.

L’éducation aux médias vous intéresse?  Nous vous invitons à consulter les fiches pédagogiques et thématiques du Centre canadien d’éducation aux médias et de littératie numérique, Habilo Médias.

Références

Bickham,D. & Slaby, R. (2012). Effects of a Media Literacy Program in the US on Children’s Critical Evaluation of Unhealthy Media Messages about Violence, Smoking, and Food. Journal of Children and Media. Vol. 6, no 2, pp. 255-271. Résumé disponible sur http://www.mediapoweryouth.org/

 Centre canadien d’éducation aux médias et de littératie numérique, Habilo Médias